Les principes de base de la santé, selon l’approche Hygionomiste

 

Il est important de reconnaître le principe de base suivant : tous les êtres vivants cherchent la santé.

Nous la voulons et elle nous est essentielle. Et le processus commence par le simple fait de bien se nourrir et d’éliminer suffisamment. Pour assurer notre vitalité il nous faut de l’air, de l’eau, du soleil, des aliments, de l’exercice physique, du repos, de la propreté et un équilibre émotionnel.

D’abord et avant tout, notre santé, notre corps est un vaisseau du temps et s’influence de la santé de nos parents. C’est dire que deux individus doté un bagage de vitalité différent peu, sur le plan de la qualité de la santé, atteindre des objectifs de santé différents. Celui qui a une bonne hérédité au niveau de ses organes  aura plus de facilité à maintenir un mode de vie sain, tandis que l’autre aura plus de course à faire. Dans les deux cas, le simple fait que d’être en quête de santé est honorable.

Voici certaines règles à suivre pour une vie saine, selon l’approche Hygionomiste :

  • Respirer de l’air pur (pas de villes polluantes, pas de fumée, etc.)
  • Boire de l’eau pure (pas de substances indésirables ou toxiques)
  • Prendre du soleil (le plus souvent possible en évitant de se rendre à la brulure)
  • Manger des aliments sains (de préférence de culture biologique)
  • Faire de l’exercice physique
  • Se reposer (sommeil et relaxation)
  • Soins de propreté (respect de soi)
  • Préserver les pensées positives (attitude confiante face à la vie)

C’est indications, lorsque respectées, ne peuvent qu’améliorer votre condition physiologique. La maladie est résultat de manquement aux lois de la vie. Elle est l’état d’une personne dont l’organisme est en difficulté. La maladie est le déclenchement de la guérison, mais souvent, le système ne parvient pas à se rétablir  et alors la maladie dégénère. Dans la plupart des cas, le manque d’énergie nerveuse cause l’avancement de la maladie. Le repos est nécessaire pour faire nos réserves d’énergie.  L’abus (trop manger, trop boire, trop veiller, trop travailler, etc.) cause le manque d’énergie nerveuse, comme les toxicomanies (tabac, alcool, café, drogues, médicaments). Il y a donc deux façons de dépenser de l’énergie, soit sainement, soit de façon destructrice.

Quand la maladie se déclenche, le corps veut à l’instant s’en débarrasser, alors il met toutes ses énergies à la guérison. La fièvre est signe de la présence du travail de nettoyage, dans l’organisme. Pour guérir, il faut trouver la cause de la maladie et l’éliminer. Ne pas prendre de médicament pour faire disparaitre les symptômes, ce ne serait que jouer à l’autruche. L’auto-guérison naturelle, se fait alors principalement par le repos. Puis, le malade doit progressivement corriger ses mauvaises habitudes de vie et tendre vers une vie saine, selon les règles physionomistes. Opter pour des médicaments toxiques ne fait que polluer votre organisme encore et encore. La désintoxication se fait uniquement par la correction des mauvaises habitudes de vie du patient.

Sachez que pour être le plus immunisé possible contre les virus et microbes, il faut être en bonne santé. Il faut renforcer le terrain organique plutôt que de tuer la partie malade, afin d’arriver une immunité naturelle.

Nous sommes auto-guérisseur et c’est la chose la plus normal au monde. Cependant si le malade est mal soigné ou est à un stade de détérioration trop élevé, le risque de guérison est faible. Il faut prévenir et écouter son corps en tout temps.

‘’L’homme ne devrait pas être malade, il le devient par sa faute’’ P.-V. Marchesseau, Guérir sans nuire par l’aliment biologique humain, 1962

C’est donc dire qu’il faut suivre nos besoins organiques pour ne pas tomber.

Copyright Marie-France Lirette 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *